HISTORIQUE













 

Classifications d'installations septiques effectuées par le Programme des lacs

Au moment de la fondation du Programme des lacs, fin des années 1960, le problème le plus important pour la plupart des propriétaires de chalet était celui de la pollution de l'eau qu'ils associaient à la qualité des installations sanitaires. Il n'y avait pas de règlement à cette époque, et les spécialistes du Programme des lacs ont tout de suite réalisé qu'une des premières études qu'il leur faudrait faire en bordure des lacs, serait la classification des installations septiques, afin de se donner une image exacte de la situation qui prévalait alors. Il s'agissait de visiter toutes les installations septiques et de les classifier selon leur rendement, leurs défauts de construction et la nature du sol. Dès le début 4 classes ont été établies:

    1.  Les installations construites selon les plus récentes normes, dans un bon sol.  

    2.  Les installations construites avec des défauts de construction, dans un bon sol.   

    3.  Les installations construites avec des défauts de construction, dans un mauvais sol.  

    4.  Les installations représentant des foyers de grossière pollution.

     

Les méthodes de classification des installations septiques ont été développéesen 1966, au lac Archambault, à Saint-Donat. Ces méthodes ont été conçues pour ne pas nuire au rendement des installations, comme c'est le cas présentement, dans la plupart des municipalités, lorsque l'on utilise de colorants et, pire encore, une excavatrice pour classifier les installations septiques.  

notes et commentaires 

Lors des premières classifications, en 1966, il n'existait pas de règlement sur les installations septiques au Québec. On ne trouvait donc pas d'installations septiques construites selon «les nouvelles normes, dans un bon sol». Ce n'est que beaucoup plus tard, à mesure que les municipalités adoptaient le règlement type de Saint-Donat, que leur suggérait le Programme des lacs, que nous avons commencé à trouvé des installations conformes aux nouvelles normes et construites dans un bon sol. La municipalité de Saint-Donat a été la première au Québec à se doter d'un règlement sur les installations septiques, en 1968. Elle a aussi été la première à embaucher un inspecteur municipal. Le Règlement adopté par la municipalité de Saint-Donat, et rédigé par le Programme des lacs, a rapidement fait le tour du Québec. Il est devenu tellement populaire, que les municipalités en parlaient comme du Règlement de Saint-Donat.

Dans les années 1960, et bien avant, il était courant au Québec, d'envoyer les eaux ménagères provenant de l'évier de cuisine à ciel ouvert, créant ce que nous avons appelé des foyers de grossière pollution. La plupart des installations septiques classifiées par le Programme des lacs et qui ont été versées dans cette classe, l'ont été pour cette raison. De là le grand nombre de foyers de pollution grossière. Il faut toutefois ajouter, que la très grande majorité des installations sanitaires, à l'époque, étaient des puisards. auxquels on avait l'habitude d'ajouter une tuyau de trop-plein qui menait vers un fossé au cas ou le puisard venait à se colmater. Tous ces puisards ont été versés dans la classe des installations septiques avec foyers de grossière pollution.

Il faut aussi souligner que le Québec n'offre pas de très bons sols pour la construction d'installations septiques. Seulement 50% des endroits visités par le Programme des lacs offraient des sols suffisamment perméables.

MENU

 

    Abénakis (des) - Beauce (à)
    Beauchamp - Bill
    Black - Bourget
    Bowker - Campbell (à)
    Capri - Champlain (Baie Chapman)
    Chapleau - Clément
    Cloutier - Dainava
    Dam - Duhamel
    Duplessis - Fournelle
    Français - Georges
    Girard - Heney
    Hugues - Lambton
    Lanthier - Louise
    Loups (des) (Wolf) - Marois
    Marsan - Mohawk (Caché)
    Monahan - Noir
    Nominingue - Papineau
    Paquin - Pins (des)
    Plages (des) - Raymond
    Rémi - Sainte-Marcelline
    Sainte-Marie - Saint-Stanislas
    Sarrazin - Souris (des)
    Spectacles - Trente-et-un-milles (des)
    Trinité - Yvan

 

Engin de recherche
Tapez un mot clé