HISTORIQUE













 

LES LITANIES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE
Introduction 

Gro Harlem Brundtland! Vous la connaissez? Non? Pas grave, c'est une politicienne de Norvège! Mais pas n'importe laquelle quand même. Elle était premier ministre et contrairement à notre premier ministre du Québec, elle avoue qu'elle n'a pas toujours eu de bonnes idées.

Une politicienne qui avoue ses torts,c'est rare! C'est elle qui, dans les années 1980 a lancé le principe du développement durable, une de ses plus mauvaises idées qui a fait tant de tort à la cause de l'environnement. Aujourd'hui, 20 ans plus tard, si on lui demande si on est en train de mettre ses beaux principes de développement durable en oeuvre sur la planète, elle va vous répondre par un beau gros NON! On aurait déformé ses beaux principes, paraît-il. Que nous sommes donc méchants!

Car dans le concept de développement durable, dit-elle, il y a celui de la protection de l'environnement. Pour cette politicienne repentante, le développement durable, ce n'est pas de développer l'économie au-dela des besoins essentiels en saupoudrant un peu de préoccupations écologiques à gauche et à droite. NON! Le développement doit respecter l'environnement et s'arrêter là où la capacité des grands écosystèmes de rester vivants et capables de se perpétuer est compromise par l'activité humaine.

Bravo Mme Brundtland, c'est précisément ce que je crie sur tous les toits depuis que vous avez fait du développement durable, une priorité mondiale. Mais, n'est-il pas un peu tard pour avouer, Mme Brundtland? Le dégât est fait! Eh! oui! Jean Charest n'attendait que cela pour mettre l'environnement à la poubelle.

Au Québec, malgré mes vives et persistantes protestations, le développement durable a rapidement fait l'unaminité chez les politiciens et même les écolos durables, comme Harvey Mead, par exemple.

Résultat: le développement durable mène maintenant la guerre à l'environnement. On a même remplacé le ministère de l'Environnement par le ministère du Développement durable.

Et ça, c'est de votre faute, Mme Brundtland. Vous auriez dû réfléchir un peu plus longtemps avant d'inviter les politiciens de la planète à se vautrer dans le développement durable.

Mieux, si vous avez vraiment cru, à ce concept, à l'époque, il fallait continuer de parler de protection de l'environnement, pas embarquer le monde dans le développement durable.

Vous auriez dû comprendre, Mme Brundtland, qu'en lançant le principe du développpement durable à tous vents, vous qui êtes une politicienne, vous alliez donner à nos politiciens à cervelles d'oiseaux, l'excuse toute crachée pour se lancer tête baissée dans le développement à tous crins, au nom de la protection de l'environnement. Belle astuce!

Cela dit, nous sommes heureux de vous entendre avouer que le Développement durable a été un fiasco. Alors? Qu'attendez-vous pour revenir à l'environnement?



Engin de recherche
Taper un mot clé