HISTORIQUE













 


TOUS LES SECRETS DE CHASSE ET PÊCHE DE JEAN PAGÉ

À la découverte de
L'ALOSE
SAVOUREUSE

L'alose savoureuse
est un poisson anadrome,
ou un poisson de mer,
qui remonte les fleuves,
au printemps
pour frayer

Dessin: Jean Pagé

Au Québec, l'alose est surtout pêchée sportivement dans la rivière des Prairies, en aval du barrage de l'Hydro-Québec à Saint-Vincent-de-Paul, ainsi que dans la rivière des Mille Îles, à Terrebonne. Commercialement, elle est pêchée un peu en aval de Québec jusque dans le golfe.  Au cours de la migration qui précède la fraie, les reproducteurs se nourrissent très peu ou pas du tout. Ils recommencent à manger, une fois cette période terminée. Le plancton, copépodes, mysides, crustacés planctoniques et quelques petits poissons lui conviennent comme nourriture en mer. En eau douce, les jeunes aloses se nourrissent de copépodes et crustacés apparentés, ainsi que de larves d'insectes.

 Technique de pêche

C'est au lancer léger que sont généralement capturées les aloses au Québec. De rares pêcheurs la prennent au lancer à la mouche; cette expérience doit être tentée, à cause de la grande combativité du poisson, lorsqu'il défend sa vie dans le courant.  

La cuillère tournante Veltic no3 possède de nombreux adeptes. Elle est suivie de la Mepps. Enfin, de cette multitude de leurres quasi similaires que nous retrouvons sur le marché, les mouches de couleur rose et celles qui possèdent l'orange, le noir et le jaune dans leurs coloris, retiennent l'attention. Quelques petites billes de verre, du genre utilisé dans le perlage indien, enfilées dans le bas-de-ligne et précédant la mouche, sont suggérées.

Engin de recherche
Taper un mot clé