HISTORIQUE













 

INDEX DES JERSIAIS ET GUERNESIAIS DE LA GASPÉSIE
Québec, Canada

 

Acou / Alexander

Acou
(Voir Hacquoil)

 

Acteson

Edith Acteson (Voir Le Cras)

Il y aurait des Acteson au cimetière de l'église anglicane St. Philip, à L'Anse-aux-Gascons: Philip Acteson, 1848-1937, l'homme à Grace Le Gallais, (1864-1949); Peter Philip Mourant, 1845-1879, l'homme à Ann Acteson, et leur fille Beatrice Maud Martha, décédée en 1879 à l'âge de 4 mois.
Réf.: George Francis Le Feuvre, Jerris Jadis, p. 159

Adams

Jane Adams (Voir Sheppard)

Addington

P. Addington (Voir Le Rendu)

Adler

Jane Adler (Voir Le Furgey)

Agnès

Frank (Francis?) E. Agnès. De Jersey à Grande-Rivière vers 1890. À Percé vers 1910. Commis et gérant pour Robin. Ensuite à Baie-Comeau avant 1969. Mort à Baie-Comeau en 1969. Marié à Janet Louisa Gibaut de Percé.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Frank Agnès. De Jersey à Hopetown vers 1900. Instituteur. Marié à Maria Butlin de Percé.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Edwin J. Agnès. De Jersey à Paspébiac vers 1891. Commis pour Robin. Ensuite à la Malbaie vers 1901.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Herbert Edwin Agnès. De Jersey à Paspébiac vers 1911. Commis pour Robin. Ensuite vers 1954 à Baie-Comeau. Marié à Rachel Elsie Hocquard de Paspébiac.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Ahier

Philip L. Ahier. De Jersey à Paspébiac vers l887. Commis pour Robin à Paspébiac et à Port-Daniel, ensuite résident de L'Abord-à-Plouffe, Laval. Marié en 1887 à Caroline Bisson à Paspébiac.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Ancêtre.

James Ahier. De Jersey à Paspébiac vers l790, pour Robin. Ensuite à Gascons. Marié à I. Brotherton, remarié à M. Chedore. Quelques descendants dans la région de Campbellton.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Gédéon Ahier. De Jersey à Carleton vers l807, comme commis, ensuite comme marchand et juge de paix. Marié à V. Painchaud, remarié à R. Bergeron-d'Amboise.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'estuaire généalogique.

John Ahier. De Jersey à Paspébiac vers l866, comme navigateur pour Robin. Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Frédéricq Ahier. De Jersey à Paspébiac vers l881, comme commis pour Robin. Ensuite agent à Port-Daniel et à Newport. Marié à Suzanne Gaudin de Gascons. Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Frédéricq Ahier. De Jersey à Caraquet vers l871. Commis et gérant pour Cie Fruing à Shippagan.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Frédérick Ahier, à Paspébiac en 1881, comme commis. Né à Jersey en 1855. Il se déclare français et de religion anglicane. Il vit chez Joshua Mourant.
Recherche: Monique Beauchamp. Réf.: Recensement du Canada, 1881.

Francis Ahier. De Jersey à Paspébiac vers l800, comme navigateur pour Robin. Ensuite à St-George-Cove et à Cap-des-Rosiers. Aussi marchand et juge de paix. Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

George Ahier. De Jersey à Paspébiac vers l858, comme commis pour Robin. Ensuite à Percé et à Rivière-Madeleine comme marchand. Célibataire.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

George Ahier. De Jersey à Percé en 1854, comme comptable pour Robin. Ensuite, en 1858, à Grande-Rivière et à Rivière-Madeleine comme marchand. Célibataire.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Clément Ahier. De Jersey à Paspébiac en 1845, comme comptable pour Robin. Ensuite à Percé vers 1861.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Il y aurait des Ahier au cimetière de l'église anglicane de St. Philip, à L'Anse-aux-Gascons. Il y en a aussi dans le cimetière catholique romain. Il paraît que les familles Ahier proviennent de deux souches différentes: celle de Carleton, catholique, et celle de Port-Daniel, protestante. Selon les registres, Gédéon Ahier, fils de Jean Ahier et de Jeanne Esnouf, sa femme (de Jersey), épouse Victoire Painchaud, soeur de l'Abbé Charles-François Painchaud, curé de Carleton et fondateur du Collège de Sainte-Anne-de-la Pocatière, le 26 juillet 1807, à Carleton. Et c'est ainsi que la branche catholique romaine de la famille Ahier a été fondée. Un autre Ahier, Philippe, s'est marié deux fois et s'trouvit engaûmé par l'église catholique romaine la deuxième fois. Le régistre indique que lors de son deuxième marriage, il abjure le 3 mai 1840 à 33 ans pour se marier à Rose Dugay à Port-Daniel, le 4 mai. Son premier marriage était avec Geneviève Chedore, Jèrriaise de souche et anglicane. La plupart des Ahier sont demeurés anglicans et sont enterrés au cimetière de l'église de St. Philip: Albert Ahier, 1877-1937, et Annie B. Chedore, sa femme, 1887-1962, et leurs enfants Lilian, 1917-1921, Harold Maynard, 1921-1925, et P. Elmer, 1908-1921; William Ahier, 1873-1896; Eliza Almond, 1837-1917, femme de Philip Ahier, et l'aîné de leurs garçons, James Edmund, 1868-1895; Grace Lillie Sainte-Croix, 1881-1917, femme de Ernest W. Ahier.
Réf.: George Francis Le Feuvre, Jèrri Jadis, p. 158 - 159.

Martha Ahier (Voir Philip Chedore)

Charles Ahier. De Jersey au Cap-Breton vers 1861. À Pointe-aux-Esquimaux vers 1866 et à Montréal vers 1900. Navigateur et marchand. Marié en 1871, à Jane A. Gallienne de Guernesey, église anglicane de Lévis.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Ancêtre.

Charles Ahier, à Pointe-aux-Esquimaux en 1881, comme agent. Marié. Né à Jersey en 1840. Il se déclare français.
Recherche: Monique Beauchamp. Réf.: Recensement du Canada, 1881.

Philip J. L. Ahier (Voir Bisson)

Francis Ahier, à Paspébiac en 1900.
Réf.: Marcel R. Garnier,  communication personnelle.

Thomas Ahier. De Jersey à Caraquet vers 1870. Marié à A.E. Carter. Retourne à  en 1895. Il est commis et gérant pour Cie Fruing, conseiller municipal à Shippagan.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Estuaire généalogique.

Aird

Harriett Aird (Voir Touzeau)

Alexander

Voir Alexandre

On trouve des Alexander au cimetière de l'église St. Pierre, à Malbaie. James Alexander, 1801-1878, et sa femme, Elizabeth Le Maistre, 1802-1888. Mary Annie Louisa Alexander, femme de John Le Gros, décédée en 1876 à l'âge de 26 ans.
Réf.: George Francis Le Feuvre, Jèrri Jadis, p. 143.
(Note de Tony Le Sauteur).  Mary Annie Louisa Alexander (c'est le nom qui apparaît sur le monument funéraire) a aussi été mentionnée par George L'Feuvre sous le nom de Alexandre (Voir Le Gros).

Elizabeth Alexander, à Saint-Pierre-de-la-Malbaie en 1881. Né à Jersey en 1802. Veuve. Probablement Elizabeth Le Maistre de son nom de fille, mariée à James Alexander, 1801-1878 et décédée en 1888.
Recherche: Monique Beauchamp. Réf.: Recensement du Canada, 1881.   

Robert Alexander, à Percé en 1881, comme charpentier. Né à Jersey en 1854. Il se déclare de religion Weslyenne. Il habite chez William Le Boutillier.
Recherche: Monique Beauchamp. Réf.: Recensement du Canada, 1881.

Alfred T. Alexander. De Jersey au Wisconsin et à Montréal vers 1956. Marié en 1895 à Élisabeth Blackhall.
Réf.: Marcel R. Garnier, L'Ancêtre.

Engin de recherche
Taper un mot clé