Rive de pente supérieure à 30%
avec talus de moins de 5 mètres
ou avec talus de plus de 5 mètres

On trouve une variété infinie de rives en bordure des lacs et cours d'eau. Mais en général, on peut les répartir en six catégories avec des techniques de régénération spécifiques pour chaque catégorie. Ces techniques tiennent compte de la topographie de la rive, de la nature du sol et du type de plan d'eau.

Rive de pente supérieure à 30 pour cent
avec talus de moins de 5 mètres

Les rives avec talus sont les plus délicates à régénérer. Non seulement faut-il, à la base du talus, planter des arbustes qui résistent aux glaces et aux inondations, mais il faut aussi régénérer le replat du talus sur une certaine profondeur pour éviter l'érosion par les eaux de ruissellement. On plante à la base du talus et sur une profondeur de deux mètres, des saules arbustifs ou du myrique baumier.

Derrière ces arbustes, sur une profondeur de 8 mètres, on plante du cornouiller stolonifère et de la spirée à larges feuilles dans une proportion de 2 pour 1. Lorsque le talus est très dégradé, s'il présente un pente très forte ou lorsque le sol est pauvre et graveleux, on élimine complètement la spirée à larges feuilles, dans la pente. Sur le replat , on revient au mélange de cornouiller stolonifère et de spirée à larges feuilles.

Rive de pente supérieure à 30 pour cent
avec talus de plus de 5 mètres

Pour ces rives où le talus atteint plus de cinq mètres de hauteur, la technique de régénération est essentiellement la même que pour les rives avec talus de moins de 5 mètres avec la différence que la profondeur de régénération s'étend jusqu'à 15 mètres plutôt que de se limiter à 10 mètres

On plante à la base du talus et sur une profondeur de trois mètres, des saules arbustifs ou du myrique baumier. Derrière ces arbustes, sur une profondeur de 12 mètres, on plante du cornouiller stolonifère et de la spirée à larges feuilles dans une proportion de 2 pour 1. Lorsque le talus est très dégradé, s'il présente un pente très forte ou lorsque le sol est pauvre et graveleux, on élimine complètement la spirée à larges feuilles. Sur le replat du talus, on revient au mélange de cornouiller stolonifère et de spirée à larges feuilles.

Engin de recherche
Taper un mot clé